Comment se baigner pendant ses règles ?

  • Publié par Chiara

Comment se baigner pendant ses règles ?

Votre rendez-vous mensuel est un grand soulagement bien qu’il puisse aussi être une source de frustration. Les vacances arrivent et il serait dommage de ne pas pouvoir en profiter à cause de vos règles. Vous vous posez sûrement des questions sur la possibilité de plonger alors que le flux rouge risque de dégouliner à tout moment. Il y a aussi toutes les idées reçues autour des règles qui vous empêchent d’enfiler votre maillot de bain et de vous amuser avec votre famille et vos amis. Heureusement, il existe désormais une solution pour que les règles et les baignades fassent la paix.

Les idées reçues sur les règles et la baignade : sont-elles vraies ?

Les règles sont une affaire de femmes depuis la création du monde. Diverses croyances se sont forgées autour de ce phénomène menstruel, influencées par la religion, la culture et l’évolution de la science. Ces tabous vous ont empêché de vous amuser, mais sont-ils vraiment fondés ? Nous répondons à ces questions.

Idée reçue n° 1 : l’eau stoppe les règles

Si elle était vraie, cette idée serait soit une bonne soit une mauvaise nouvelle. Une de vos amies vous a sûrement rassuré sur le fait de plonger dans l’eau en période menstruelle. Il paraît que le sang ne coule pas dans l’eau. Aussi, vous pourrez profiter au maximum de vos vacances. Toutefois, il faudra juste rester discret lors de la sortie hors de l’eau, car les flux reprennent, et là… la honte.

Une autre amie vous a conseillé de ne pas prendre de bain durant la période des règles. Bien que ce ne soit pas très hygiénique, certaines cultures considèrent que le bain refroidit le corps, ainsi l’utérus. Le sang « sale » ne s’évacue pas et peut vous rendre malade. C’est pour cette raison que les baignades sont strictement proscrites pendant les règles. Ce serait dommage si elle était vraie, mais cette croyance est totalement fausse. Vous pouvez vous baigner et vous devez prendre une douche durant la période menstruelle.

Idée reçue n° 2 : la natation soulage les douleurs menstruelles

La natation présente d’innombrables bienfaits. Et il paraît qu’elle peut remplacer les antispasmodiques durant les règles. La natation a des effets apaisants sur le corps et l’esprit. Les mouvements et le contact avec l’eau permettent un massage naturel du dos et de l’abdomen. Cette activité soulage vos crampes et détend les muscles.

De plus, c’est un moyen de faire du sport même pendant les règles. Bien que cela ne soit pas déconseillé, certains sports peuvent s’avérer difficiles à vivre pendant la période menstruelle surtout pour celles qui souffrent de règles douloureuses. La natation reste donc un excellent compromis. Ceci dit, si vous ressentez des douleurs extrêmes, il serait préférable d’arrêter les activités sportives de toutes sortes pendant toute la semaine.

Idée reçue n° 3 : vous pouvez contrôler les flux menstruels

Il parait qu’il est possible de contrôler le flux sanguin. C’est vrai, mais vous vous doutez bien que ce n’est pas aussi facile que cela en a l’air. Cette capacité requiert une grande pratique et des mois, voire des années d’entrainements. Une petite erreur de votre part, et vous laisserez du sang dégouliner le long de vos jambes. De plus, est-il vraiment possible de contrôler le jet de flux lors d’un éternuement ?

Par ailleurs, si vous êtes intéressées, cette technique s’appelle le flux instinctif libre. Elle repose sur le contrôle volontaire du périnée. Elle consiste à retenir le flux sanguin dans l’utérus grâce à la contraction du muscle périnéal. Ainsi, il est important de l'entraîner pour le tonifier. Au fil de l’expérience, la contraction du périnée devient instinctive et vous pourrez évacuer le sang quand vous le pourrez.

Idée reçue n° 4 : Le sang est « sale »

Du sang qui sort des parties intimes n’est pas forcément ce qu’il y a de plus glamour. Mais la menstruation n’est pas sale comme on voudrait nous le faire croire. Il est constitué d’eau, de globules rouges, de lymphes et de cellules de l’endomètre. Mais, ce n’est pas pour autant que vous allez garder votre protection périodique pendant toute une journée. Et ce n’est pas non plus une excuse pour laisser des traînées de sang dans la piscine pour que tout le monde, y compris vous, s’y baigne.

Par ailleurs, des cultures et des religions soulignent que l’écoulement vaginal est sale. Toutes les femmes menstruées sont considérées comme impures durant toute cette période et même plus. Dans ce cas, il semblerait déplacé de se baigner avec du monde alors que vous êtes en situation d’« impureté ». Toutefois, cette croyance est subjective et aucun fait scientifique ne peut étayer qu’une femme avec ses règles peut porter malheur à ceux qu’elle touche.

Les protections intimes pour les baignades

Si vous êtes d’accord pour vous baigner, il faudra quand même penser à éviter à ce que votre sang ne se voit sur votre maillot de bain ni se propage dans l’eau. La serviette hygiénique classique n’est pas adaptée, du fait qu’elle n’est pas imperméable. Si elle s’engorge d’eau, elle perd toute son efficacité. Le tampon se révèle prometteur, mais très peu écologique. Voici deux alternatives pour profiter d’une baignade en toute sérénité.

Le maillot de bain de règles

Le maillot menstruel est un équipement conçu spécialement pour les femmes en période de règles. La partie du slip est composée de coton absorbant pour recevoir le flux sanguin tel une serviette hygiénique. Le dessus est imperméable, ce qui empêche le sang de s’échapper. Ce type de vêtement est le plus souvent réalisé avec un tissu en lycra, en bambou certifié Oeko-Tex 100. Ce label garantit le respect de l’environnement et de celle de votre peau.

Le maillot de bain menstruel est la solution idéale pour aller à la piscine sans contrainte. La grande capacité d’absorption vous permet de profiter de la baignade pendant plus de 4 h. Vous pourriez aussi utiliser votre combinaison de plongée sur votre protection intime pour aller nager avec les poissons. Vous pourrez même vous en servir pour les compétitions de natation.

Le maillot de bain menstruel est lavable. Il est donc tout à fait écologique contrairement aux protections jetables qui polluent l’environnement. Vous pourrez garder votre bikini menstruel pendant plus de 5 ans avec un entretien adapté. Il peut passer à la machine sous une température de 30 °C. Il ne faut surtout pas utiliser de lessive grasse pour ne pas altérer la qualité du tissu. Le repassage est aussi proscrit ainsi que le passage au sèche-linge.

La coupe menstruelle

Cette protection intime est une alternative écologique du tampon. Elle est lavable et peut subsister durant des années. Elle ressemble à un entonnoir qui reçoit le flux sanguin pour la retenir pendant 4 à 6 heures. La coupe menstruelle est en silicone médical et est sans danger pour la femme dans les conditions normales d’utilisation. Elle dispose d’une petite tige au-dessus pour l’extraction.

La coupe menstruelle est un dispositif à insérer dans le vagin. C’est la contraction du périnée qui va le retenir à l’intérieur. La protection est disponible en différentes tailles suivant l’abondance de vos flux. Si vous avez beaucoup d’écoulement, vous pouvez l’utiliser avec un maillot de bain de règles pour prévenir les accidents.

 

Partager:

précédent

0 commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires. Soyez le premier à en poster un!

Laissez un commentaire

Merci !