Aller au contenu
Livraison gratuite dès 60.-

Tout savoir sur le syndrome prémenstruel (SPM)


Les causes du syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel est un trouble récurrent qui touche les femmes en âge de procréer. Il apparaît entre 7 et 10 jours avant les règles et s’interrompt dans les heures ou jours qui suivent le début des menstruations. Pour les causes, elles ne sont pas encore claires et dépendent de chaque femme. Mais, généralement, le SPM est dû à :

  • Des variations hormonales telles que l’hypoglycémie, l’hyperprolactinémie, la fluctuation des taux d’œstrogènes circulants et progestérone, le taux d’aldostérone ou d’ADH excessif.
  • Une baisse des hormones sexuelles dans le sang après l’ovulation.
  • Une carence en sérotonine : les femmes ayant ce syndrome prémenstruel ont en effet des taux de sérotonine inférieurs.
  • Une insuffisance en calcium et en magnésium.

Les conséquences du syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel est une situation qui est très désagréable et pénible pour les femmes qui y sont touchées. En effet, il peut engendrer de multiples conséquences telles que la prédisposition génétique, les troubles psychiatriques à savoir les troubles anxieux ou les troubles de l’humeur. Il peut aussi perturber la vie sociale, familiale et professionnelle. Dans 5 % des cas, il constitue un réel handicap surtout s’il est associé à des symptômes plus graves comme le stress, la dépression… Outre ceux-ci, le SPM peut entraîner également une alimentation déséquilibrée et des carences nutritionnelles.

Le syndrome de prémenstruel : symptôme et manifestation

Le syndrome prémenstruel se manifeste avant l’arrivée des règles menstruelles. Il apparaît de manière progressive et montre des symptômes différents. Toutes les femmes n’ont pas les mêmes signes prémenstruels, mais certaines manifestations sont identiques :

  • Des seins et tétons sensibles

La sensibilité des seins est sans doute un des symptômes généraux du syndrome prémenstruel. Toutes les femmes sentent ce genre de malaise avant l’apparition de leurs règles. Elles sentent ensuite une douleur relative à chacun de leurs seins.

  • Des maux de ventre

Toutes les femmes ne se sentent pas bien avant leur menstruation à cause des maux de ventre fréquents. Avant leurs règles, certaines femmes sont en effet victimes des crampes abdominales. Ce n’est pas vraiment la peine d’avaler des médicaments contre les maux de ventre. Il existe quand même quelques remèdes naturels pour soulager les douleurs.

  • Victime de constipation et de la diarrhée

Certaines femmes sont victimes de constipation lors de la période de prémenstruel. C’est fréquent chez les mères de famille et les personnes âgées. Cependant, d’autres femmes sont au contraire victimes d’une diarrhée pré menstruel. Vous ne devriez pas paniquer car ce sont des phénomènes naturels.

  • Les remontées de chaleur

Les femmes atteintes de syndrome pré menstruel peuvent également avoir des bouchés de chaleur subite. Les remontées de chaleur sont des sensations désagréables comme si vous êtes atteint subitement d’une maladie, de la fièvre ou du paludisme.

  • Pesanteur des membres inférieurs et douleurs musculaires

Les difficultés musculaires sont fréquentes comme symptôme de syndrome prémenstruel. Les femmes sentent souvent des jambes lourdes sur leurs membres inférieurs. Des douleurs musculaires au niveau du mollet et des cuisses sont également constatées chez des femmes d’âge mûr.

  • Les maux de tête

Si vous avez subitement de la migraine ou des maux de tête, ne cherchez pas plus loin, cela peut être un symptôme du syndrome prémenstruel.

Par ailleurs, il faut noter que ces signes peuvent s’agir d’un début de grossesse. Effectivement, avoir la poitrine sensible ou des crampes sont des symptômes fréquents lorsqu’une femme tombe enceinte. Dans le cas où les menstruations n’arrivent pas à la date prévue de votre cycle menstruel, vous pouvez faire un test de grossesse.

Genre de traitement d’un syndrome de pré menstruel

Le syndrome prémenstruel n’est pas une maladie qui nécessite tout de suite un traitement médicinal. Vous pouvez le traiter autrement. Vous pouvez par exemple miser sur une bonne hygiène de vie. Il suffit par exemple :

  • D’assurer un bon régime alimentaire

Vous devez éviter les aliments trop salés lorsque vous êtes victime d’un syndrome prémenstruel. Le sel retient l’eau et favorise la déshydratation du corps. Vous devez aussi arrêter un peu le café et le thé matin, midi et soir. Ces boissons favorisent l’irritation du corps. Mangez plutôt de la nourriture riche en calcium, en magnésium et en manganèse comme les fruits de mer, les poissons, le soja et d’autres aliments énergétiques et fibreux. Il faut aussi consommer des aliments riches en zinc et en vitamine B6 et en acides gras insaturés comme ceux contenus dans l’huile d’onagre, les extraits de clou de girofle et poivre de moine.

  • Arrêter de boire de l’alcool pendant cette période

Vous devez limiter vos consommations d’alcool et de tabac durant la période prémenstruel. Ces produits excitants engendrent un dysfonctionnement émotionnel à cause de produits sédatifs que comporte l’alcool. Vous vous sentez apaiser et soulager lorsque vous buvez de l’alcool, c’est vrai, mais ce n’est que temporaire. Vous ferez du mal que du bien à votre corps. Alors, éviter de boire de l’alcool durant ce moment.

  • Pratiquer des activités physiques

Un bon footing le matin vous fera du bien si vous êtes victime d’un syndrome prémenstruel. Vous pouvez le faire le soir si vous voulez. Tout ce qui importe c’est que votre corps bouge et dépense de l’énergie. Ce genre d’activité physique vous évite bien les désagréments lors de ce genre de période.

  • Faire du yoga

D’après les psychothérapeutes, les personnes qui attendent leurs règles de menstruation souffrent de divers maux. Elles sont souvent anxieuses et se manifestent un comportement dépressif et agressif. Elles ont donc besoin de soulager ces maux de manière spirituelle par la gestion de ses émotions par exemple. Il faut contrôler ses émotions par des techniques de relaxation.

  • S’approcher d’un professionnel

Si vous avez des troubles menstruels avant vos règles, la meilleure solution à faire est de consulter un gynécologue. Ce professionnel pourrait vous aider à trouver les meilleurs traitements pour soulager les symptômes. Il pourrait aussi vous inciter à faire un test de grossesse précoce pour savoir si c’est vraiment un syndrome prémenstruel ou un début de grossesse.

0 commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires. Soyez le premier à en poster un!

Laissez un commentaire

Merci !