Le flux instinctif libre : comment passer des tampons à l’intuition ?

Tout savoir sur le flux instinctif libre

Le flux instinctif libre se pratique par les femmes qui ont besoin de fuir les contraintes de l’utilisation des serviettes hygiéniques ou des protections intra vaginales. Le principe est de retenir les écoulements pendant les flux menstruels pour les évacuer dans les toilettes. Mais comment procéder à cette méthode ? Est-elle faite pour toutes les femmes ?

Qu’est-ce que le flux instinctif libre ?

Le flux instinctif libre est une méthode particulière qui consiste à maîtriser le flux sanguin pendant les périodes des règles. Plus besoin des protections menstruelles, mais il s’agit de se fier à l’instinct. C’est généralement une pratique très particulière qui permet à une femme d’être en osmose totale avec son corps.

Cette méthode trouve son origine aux États-Unis grâce à des personnes conscientes de la dégradation de l’environnement due aux mauvaises pratiques des êtres humains. En effet, en ce qui concerne particulièrement l’utilisation des serviettes hygiéniques jetables, une seule femme jette en moyenne 10 000 tampons, serviettes ou protège-slips au cours de sa vie. Cela ne peut que provoquer davantage de pollution.

Néanmoins, plusieurs pratiques sont de plus en plus sollicitées, à savoir les serviettes jetables, les coupes menstruelles ou les couches-culottes. La pratique du flux instinctif libre est également l’une des alternatives aux serviettes jetables.

Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Comme toute méthode, le flux instinctif libre peut à la fois avoir des avantages et des inconvénients.

Les plus

Alors, pour les avantages, cette méthode est simple et participe activement à la protection de l’environnement, contrairement aux protections menstruelles fréquemment utilisées. Pour pouvoir pratiquer le flux instinctif libre, il faut savoir être à l’écoute de son corps. Beaucoup de pratiquantes ont d’ailleurs témoigné ses bienfaits pour la nature.

En plus de sa capacité écologique, la pratique du flux instinctif libre est également économique. Cela est dû au fait que les pratiquantes n’achètent plus de serviettes hygiéniques. Les mauvaises odeurs provoquées par les serviettes et tampons sont également évitées.

Il ne faut pas également oublier de citer les désagréments physiques causés par les protections internes ou externes. Les personnes qui pratiquent le flux instinctif libre vivent sereinement, car elles peuvent éviter certaines maladies comme les vaginites, les mycoses et surtout le syndrome du choc toxique.

Cette méthode permet également d’avoir une vie sexuelle épanouie, car à force de contracter le périnée, il sera plus musclé. Cela permet alors d’augmenter les plaisirs. Par contre, si le périnée est bien trop musclé, vous risquez d’avoir des douleurs pendant les rapports sexuels.

Il s’avère également que cette pratique apporte des soulagements, surtout si les femmes souffrent de règles douloureuses. C’est également un moyen très efficace pour avoir des cycles menstruels constants. De plus, le flux instinctif libre permet de se mettre en parfaite harmonie avec le corps et sentir ses besoins.

Les moins

Quant aux inconvénients qui ont été recensés, il faut dire que cette méthode est souvent difficile à mettre en place dans la pratique. Le plus difficile à acquérir est de se mettre à l’écoute de son corps et y être attentive. Et qui plus est, il est difficile de contracter les muscles du vagin en dormant ou en pratiquant du sport. Il faudra donc toujours utiliser les protections externes ou internes pour ces moments. Pour les débuter vous pouvez utiliser un serviette hygienique lavable ou porter une culotte menstruelle Suisse.

Comment fonctionne alors la pratique du flux instinctif libre ?

Le principe du flux instinctif libre est généralement basé sur le contrôle des flux sanguins pendant les périodes des règles. Cela peut se faire grâce à la contraction du périnée qui retient le sang à l’intérieur du vagin pour permettre à la femme de l’évacuer aux toilettes.

Le fonctionnement du flux instinctif libre est parfois comparé au fait d’initier le bébé à ne plus mettre une couche. Pour cela, la première pratique à effectuer est la continence urinaire, comme chez l’enfant.

Par ailleurs, en procédant à cette méthode, il faut mettre en valeur quelques mécanismes, dont le musculaire, le sensoriel et le psychomoteur. En mettant en pratique ces mécanismes, toutes les femmes seront capables de maîtriser leur flux instinctif libre.

Mais la pratique de cette méthode naturelle nécessite un certain entraînement. Si une femme s’exerce pendant au moins cinq cycles, cela pourrait lui apporter beaucoup d’avantages que ce soit au niveau de la finesse de la conscience corporelle qu’au niveau de l’évacuation des règles.

Pour commencer à procéder au flux instinctif libre, il est préférable de le faire au moment où vous restez à la maison. En effet, la méthode nécessitant un va-et-vient fréquent aux toilettes, vous serez mieux à votre aise. Dans le cas contraire, votre début sera assez difficile. Cependant, certaines femmes peuvent le faire même pendant le sommeil tandis que d’autres sont moins conscientes.

Qu’en est-il en cas de règles abondantes ?

La pratique du flux instinctif libre nécessite un bon entraînement et le fait d’avoir des règles abondantes ne sera pas un souci du moment que vous maîtrisez parfaitement la méthode. Toutefois, si vous vous initiez à la pratique, vous pourrez certainement rencontrer des risques de débordements. Il faudra donc un minimum de précautions, mais également un maximum d’entraînement et d’habitude, car les allers-retours sont plus nombreux pour les règles abondantes.

Existe-t-il des contre-indications pour cette pratique ?

Sachez avant tout que pratiquer le flux instinctif libre ne présente aucun danger. Toutefois, il n’est pas recommandé de garder le flux pendant un long moment. Veillez donc à ne pas dépasser les espaces de 3 ou 4 heures pour l’évacuer.

La meilleure précaution est de demander l’avis de votre gynécologue afin d’éviter les complications, notamment en présence de pathologies d’ordre gynécologique comme le fait d’avoir un périnée trop étendu ou en cas de prolapsus génital.

Par contre, il est formellement interdit de pratiquer le flux instinctif libre dans le cas où vous auriez récemment accouché ou que si vous avez plusieurs enfants. Celles qui portent un stérilet sont également plus exposées à des complications, car cela peut provoquer une hémorragie.

Post ancien Post récent

0 Comments

Il n'y a pas encore de commentaires. Soyez le premier a en posté un!

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être validés avant d'être publiés