Les règles anniversaires

  • Publié par Chiara

Les règles anniversaires

Les règles anniversaires sont une forme de métrorragie qui touchent de nombreuses femmes. Elles ont différentes origines et explications, mais elles sont souvent liées à la grossesse. En général, elles sont inoffensives bien qu’elles suscitent un minimum d’attention. Accompagné de quelques symptômes, il pourrait s’agir d’une métrorragie sévère et vous devriez consulter un gynécologue en urgence.

Par ailleurs, les règles durent quelques jours, et vous aurez besoin d’une protection féminine comme pendant les règles. Dans ces cas, avoir une culotte menstruelle dans l’armoire peut être d’un grand secours. Découvrez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur les règles anniversaires.

Qu’est-ce que les règles anniversaires ?

Ce terme est un abus de langage et est utilisé pour désigner des saignements en dehors des règles périodiques. Pourtant, les règles anniversaires se rapportent à la conception de l’enfant. En effet, les règles anniversaires proprement parlées sont un saignement au moment de la nidation. Elles sont appelées ainsi, car c’est le premier signe de l’existence de bébé. Effectivement, toutes les femmes ne les ont pas.

Par ailleurs, si nous parlons des règles anniversaires dans le sens « métrorragie », on peut associer les saignements à différentes causes. Les saignements peuvent survenir au début de la puberté pour annoncer l’arrivée des règles bientôt. Certaines femmes ménopausées ont aussi des règles inattendues après des mois sans saignement. Les métrorragies les plus courantes se présentent durant la grossesse. Outre la nidation, des saignements au début ou au milieu de la grossesse peuvent signaler une fausse couche, une grossesse extra-utérine ou un déni de grossesse.

Quand s’inquiéter ?

Il ne faut pas toujours s’inquiéter des pertes sanguines durant la grossesse. Par contre, vous devrez surveiller la couleur, l’abondance et la douleur de vos règles anniversaires. Si vous n’êtes pas rassurée, suivez votre instinct et appelez votre médecin.

La couleur des règles anniversaires ne diffère pas des règles normales. Si le rouge devient plus vif et que le sang semble trop liquide, il s’agit peut-être d’une fausse couche. La fausse couche est aussi accompagnée de caillots et d’autres tissus. Vous aurez fréquemment une forte douleur au niveau du bas ventre. De même, si vous avez des écoulements brunâtres presque noirs, vous devez immédiatement consulter votre gynécologue.

Normalement, les règles anniversaires ne sont pas douloureuses, surtout si vous n’êtes pas victime de dysménorrhée chronique. Alors si vous avez des crampes et des douleurs, vous devez vous attendre à une fausse couche. Si la douleur ne se ressent qu’à un seul côté du ventre, c’est souvent le signe d’une grossesse extra-utérine. Dans ces cas-là, vous devez alerter votre médecin ou votre sage-femme.

La durée des règles de grossesse varie selon la femme et la cause des saignements. Pour une nidation, l’écoulement vaginal ne dure qu’une ou deux jours. Dans la majorité des cas, la métrorragie s’estompe après 5 jours. Si les règles anniversaires persistent, vous devez signaler votre médecin même si elles ne sont pas douloureuses. Tout écoulement de sang anormal doit vous préoccuper surtout en milieu de grossesse.

Les règles anniversaires et la grossesse

Les règles anniversaires peuvent survenir pour la première fois pour notifier la nidation, 10 jours après la fécondation. Vous penseriez avoir vos règles en avance bien que ce ne soit pas le cas. Vous pourriez confirmer votre grossesse si vous avez un retard de règles après ce dernier saignement. Vous pouvez aussi saigner durant le 2e trimestre ou le 3e trimestre de grossesse. Cet état requiert une surveillance rigoureuse, car la perte de sang peut s’avérer dangereuse pour vous et le bébé.

Si vous avez planifié votre grossesse, vous pourriez être tenté de penser que des règles en avance signifient que vous êtes enceinte. Il faut toujours confirmer par un test de grossesse. Un autotest peut se révéler négatif même en cas de grossesse. Alors, ne désespérez pas, vous pouvez demander un test sanguin pour être fixé. Par ailleurs, des règles pendant la grossesse sont parfois liées à un déni de grossesse. C’est-à-dire que vous êtes enceinte, mais votre cerveau n’assimile pas votre état physiologique. C’est une pathologie diagnostiquée assez tard, mais qui est souvent sans danger. La majorité des bébés naissent en parfaite santé.

La protection féminine pour des règles anniversaires

En termes de flux sanguin, les règles anniversaires sont similaires aux règles normales. De ce fait, vous aurez besoin d’une protection périodique. Les serviettes jetables et les tampons sont déconseillés pour une métrorragie. Outre la pollution, ces protections présentent des substances nocives pour la santé. Si elles sont acceptables pour les règles périodiques, elles ne conviennent pas aux femmes enceintes.

L’idéal serait d’utiliser une culotte menstruelle. Elle est confectionnée à partir d’une matière naturelle comme le bambou ou le coton bio. Le tissu est certifié Oeko-tex pour assurer un excellent respect de la peau et de l’hygiène. C’est un slip très confortable avec une épaisseur d’à peine 3 mm. Bien qu’elle soit fine, elle assure une absorption efficace, jusqu’à 4 h pour les culottes de jours, et toute la nuit pour le modèle nocturne.

Vous pouvez vous reposer entièrement sur la lingerie menstruelle en cas de règles anniversaires. En effet, vous ne savez jamais quand les écoulements surviendront. Avec un slip chez vous, vous aurez accès à une protection hygiénique à tout moment. De plus, la culotte de règles est lavable et celles de meilleure qualité perdurent des années. Cela vous fera des économies en protection périodique.

Pour les saignements abondants, vous pouvez utiliser la culotte de règles avec une coupe menstruelle. C’est un dispositif en silicone à insérer dans le vagin. La coupe reçoit et retient le flux sanguin pendant plus de cinq heures. Le silicone médical n’est pas toxique, ni pour vous ni pour le fœtus, et son application ne risque pas l’ouverture du col de l’utérus.

La culotte menstruelle est facile d’entretien. Elle se lave à la machine ou à la main, à l’eau froide. Évitez l’utilisation d’un produit d’hygiène pour ne pas altérer la qualité et l’efficacité des tissus absorbants et imperméables. Sont aussi proscrits le repassage et le passage au sèche-linge.

Partager:

précédent

0 commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires. Soyez le premier à en poster un!

Laissez un commentaire

Merci !